Livres intéressants

Livres intéressants


Une Église sans domicile fixe


Auteur : Alain Roy
Éditeur : Médiaspaul

Notre monde est devenu très mobile. Automobiles, avions, télécopieurs, Internet, ordinateurs portables, téléphones cellulaires, iPod et tant d'autres produits électroniques nous encouragent à voyager, physiquement ou virtuellement. Une compagnie de téléphone l'a bien compris et a ouvert tout un champ de nouveaux services sous la bannière de « Bell mobilité », dans ce contexte. l'Église elle-même est touchée par des changements nombreux et profonds, qui la bousculent, la déroutent et l'appauvrissent. Au-delà des désagréments qu'elle subit, n'est-ce pas pour elle l'occasion d'une remise en marche et, ainsi, une chance de revenir à l'essentiel? À toutes les époques, quand son peuple devenait trop confortablement installé, le Seigneur le délogeait, le poussait à bouger. Toute la Bible nous présente un Dieu déroutant qui tient les siens sur le qui-vive, ne leur laissant que le strict nécessaire, dans des conditions de précarité et de vulnérabilité.

Les bouleversements actuels nous appellent a redevenir des marcheurs de Dieu et à nous dépasser, Qu'est-ce que cela implique? Nous sommes tous conviés a quitter nos sécurités, à développer de nouvelles attitudes et à donner à notre vie spirituelle certains accents, pour vivre joyeusement l'intarissable nouveauté de Dieu.

 

 

Alain Roy
Prêtre depuis 1980, Alain Roy a œuvré pendant vingt ans en paroisse. II a aussi enseigne la théologie sacramentaire au Grand Séminaire et à l'Université de Montréal. Actuellement directeur du Service de pastorale liturgique et sacramentelle du diocèse de Montréal, il donne aussi des conférences et il prêche des retraites dans différents diocèses.
LA PRIÈRE DE LA SEMAINE

À l'occasion de la fête de Pâques

Le Christ est ressuscité des morts,
par la mort il a vaincu la mort,
à ceux qui sont dans les tombeaux
Il a donné la vie !
Réjouissons-nous en ce jour de la Résurrection car le Christ,
hier accablé de moqueries, couronné d'épines,
pendu au bois, aujourd'hui se relève du tombeau.
Réjouissons-nous car le Christ baigne de sa clarté
ceux que les ténèbres de l'enfer retiennent captifs.
Réjouissons-nous en ce printemps de la vie,
car une espérance jaillit parmi les victimes
des guerres, des tremblements de terre,
parmi les affligés du corps et de l'âme.
Réjouissons-nous, car par la croix toute tristesse est abolie,
et la joie inonde le monde.
Réjouissons-nous, car le Seigneur
est descendu au plus profond de la terre,
est descendu au plus profond du coeur des hommes, où se tapit l'angoisse ;
Il les a visités, Il les a illuminés,
et tourments, angoisse, enfer sont anéantis,
engloutis dans labîme damour ouvert au flanc percé du Seigneur.
Réjouissons-nous, car il est ressuscité le Christ, la joie éternelle.

(Prière tirée du site Église catholique en Martinique, https://martinique.catholique.fr/fete-de-la-resurrection-3037)