Pastorale scolaire

Pastorale scolaire


Activités pastorales

Noël, temps de joie et temps de peine

 

Cycles : intermédiaire et secondaire

Thème : Avent – Noël

Durée : 30 minutes

Domaine de pastorale : Évangélisation

Rédaction : Lucien Gagné, Pierrette Lacoursière, Michel Massie, Fernande Rivard, école secondaire Sainte-Marie, New Liskeard

Visée pastorale : Prendre conscience que Noël est source de joie pour certaines personnes et de peine pour d'autres. S'engager à être, dans la mesure du possible, une source de joie autour de soi.

Description de l'activité : Réflexion dirigée à l'interphone, suivi d'une activité en salle de classe.

Préparation

  • installer l'arbre de Noël à l'entrée de l'école
  • transmettre la note de service, Annexe 1 – Note de service
  • joindre un nombre suffisant de cartons verts, à la note de service
  • choisir la musique et les chants

Déroulement de l'activité

Animateur ou Animatrice de pastorale

L'équipe de pastorale anime, à partir de l'interphone, une réflexion, Annexe 2 – Réflexion, sur Noël à laquelle participent activement tous les élèves.

Rappel de l'activité par interphone

Au début de la première période du matin, le professeur titulaire attire l'attention de ses élèves sur l'émission qui débutera à l'interphone.

Remue-méninges sur les joies et les peines de Noël

En suivant les directives, le professeur divise le grand tableau en deux parties et y inscrit d'un côté « Noël = joie » et de l'autre « Noël = peine ». Puis, il animera, pendant dix minutes, un remue-méninges afin de trouver des exemples à inscrire du côté « joie » et du côté « peine ».

Activité en salle de classe

À la fin de l'émission, il distribue un carton vert à chaque élève. Ceux-ci y tracent leur main, puis la découpent et y inscrivent leur nom. Toutes les mains seront acheminées à l'équipe de pastorale qui les fixera sur l'arbre de Noël, à l'entrée.

Annexes

LA PRIÈRE DE LA SEMAINE

À l'occasion de la journée internationale de la paix (21 septembre)

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l'amour.
Là où est l'offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l'union.
Là où est l'erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l'espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, que je ne cherche pas tant
à être consolé qu'à consoler,
à être compris qu'à comprendre,
à être aimé qu'à aimer.
Car c'est en se donnant que l'on reçoit,
c'est en s'oubliant qu'on se retrouve soi-même,
c'est en pardonnant que l'on obtient le pardon,
c'est en mourant que l'on ressuscite à la Vie.
Amen.

(Prière de saint François d'Assise, reprise de https://www.freresfranciscains.ca/prieres/priere-pour-la-paix/ )